Art et thérapie

Pour pratiquer l’art thérapie, il est bon de se réconcilier avant tout avec soi-même, apprendre à se connaître et s’accepter avant de vouloir prendre soin des autres.

Maurice-M. Jack

Aimes-tu ce que tu es devenue ?

Maurice-M. Jack, 1989

Quand je regarde cette image, la jeune fille sur la photo semble si pétillante et heureuse de vivre qu’on peut difficilement penser qu’il ne s’agit que d’un masque. Derrière cette joie se cachait un esprit torturé, hypersensible, à l’instar de la célébrité affichée au dessus de sa tête.

Le lien avec cet artiste dont j’étais une grande fan, je ne l’ai fait que bien plus tard avec nos initiales communes : « MJ ». Nous avons grandi en assumant mal ce que nous étions : des enfants noirs mal dans leur peau, porteurs de tous les espoirs de leurs parents.

A l’inverse de Michaël Jackson, je n’ai pas cherché à modifier mon apparence extérieure pour correspondre à un idéal comme il aspirait à l’ être pour devenir le grand King de la pop, mais je me suis mise aux services des autres et en soignant les blessures internes et externes, je parvenais à traiter mes propres maux, du moins partiellement. Je trouvais ainsi un juste équilibre qui me permettait de compenser et de donner le change.

L’insatisfaction persistant à la maturité car les questions d’ordre existentiel fusent passée la cinquantaine, j’ai cherché à faire taire mes démons « jacasseurs » et commencé une thérapie pour un mieux-être dans ma vie.

Les questions que je n’avais jamais cessé de me poser depuis ma plus tendre enfance ont trouvé leurs réponses dans les profondeurs de l’ inconscient que j’ai eu le courage d’aller sonder, au prix de grande souffrance d’autant plus que ce voyage intérieur est à faire en solitaire.

Mon sourire à faire fendre les cœurs n’était en fait que le masque que j’affichais pour dissimuler cette souffrance

Ce dernier s’effondrant dès que je retrouvais ma solitude car je me souviens que je pleurais uniquement dans ces moments là, loin des regards indiscrets !

Aujourd’hui, d’agressivité-défensive, je suis devenue plus posée et ne sors quasiment plus les griffes

Face à ma colère j’ai appris à prendre du recul pour ne plus foncer dans le « tas » et à ne pas prendre la fuite en cas de conflit.

Maurice-M. Jack, 2022

Ma soif de reconnaissance par les autres s’est apaisée comme une fièvre qui n’a plus de raison d’être une fois l’abcès l’entretenant est crevé et l’infection traitée.

La maturité est là et la sensation d’avoir » grandi » dans sa tête est très agréable à vivre, très apaisant. les interrogations ne sont plus d’ordre existentiel mais juste de la curiosité à satisfaire car il reste encore tant de choses à comprendre, à apprendre, prendre et laisser dans ce monde. Je retiens aussi que les informations sont à traiter au fur et à mesure qu’elles se présentent, qu’ il est important de ne rien laisser en suspens. Je crois plus que jamais qu’il n’existe pas de problèmes sans solutions et que chaque difficulté n’est qu’un défi de plus que l’Univers nous lance et que nous devons relever avec force et foi.

Oui, j’aime ce que je suis devenue. Je suis encore plus proche des miens et des autres car c’est en apprenant à m’aimer et à m’accepter telle que je suis que j’ai fini par les accepter et les aimer sans jugement, respecter leur espace pour qu’eux respectent le mien, attitude qui m’aide à vivre beaucoup plus sereinement.

Mercredi 26 janvier 2022


Crise sociétale

Chaos

Comment s’en sortir quand tout semble perdu ? Comment tout a commencé ? Quand tout cela va t-il s’arrêter ? Est-ce cela l’évolution ? Est-ce cet héritage que nous voulons laisser aux générations futures ?

Dimanche 21 novembre 2021

Automne

La couleur est partout… dans les arbres, dans le ciel, dans le cœur. Couleur de vie, couleur d’espoir, ultime coup de chaleur visuelle face à l’arrivée prochaine du froid.

Dimanche 21 novembre 2021

Citation du jour

Vendredi 8 octobre 2021

« le succès ne se mesure pas à la quantité d’argent que vous gagnez, mais à l’impact que vous avez sur les gens »

Michelle Obama

Eclosion

Éclosion : Partir de rien et laisser émerger sa lumière du néant

In

IN : ne cherche pas les réponses à l’extérieur ; ferme les yeux, écoute le silence en toi et laisse jaillir la lumière

Art abstrait

Introjection : Laisser pénétrer la lumière en soi, c’est projeter à l’extérieur les ombres du passé

The male

The Male : sous le regard du Père

ça pulse surmoi

ça pulse sur Moi

Autoportrait

Colors in my skin

Autoportrait : apprendre à se connaître

Emotions

Les émotions

Articles d’intérêt

Des mots qui libèrent

Les limites sont celles que nous nous fixons à nous-même ; elles ne viennent pas de l’extérieur mais de l’intérieur. Ce sont nos propres pensées qui sont limitantes.

Maurice-M. Jack